Archives mensuelles : août 2014

La voie

« Supposons qu’il y ait une voie pour parvenir à la Connaissance, ce serait la Connaissance même. Comment en effet, la luminosité qui repose en ce qui est lumière par soi-même pourrait-elle venir d’ailleurs?
La réalité de la Conscience resplendit de son propre éclat. Dès lors, à quoi bon des procédés logiques aptes à la faire connaître? Si elle ne resplendissait pas ainsi, l’univers, privé de lumière,  ne se révèlerait pas puisqu’il serait inconscient.
Toutes les voies, qu’elles soient internes ou externes, dépendent de cette Conscience. Comment serviraient-elles à en révéler l’accès?
Laisse là les concentrations. Sur quoi, en vérité, porte ta concentration?
Examine-le par toi-même. Te concentrer sur la plénitude n’est évidemment pas possible; te concentrer sur ce qui n’est pas la plénitude ne permet pas d’obtenir la véritable nature ». (Abhinavagupta, Tantràloka).

 

Silence

Je parle trop pour quelqu’un qui ne sait rien. Le voir. La parole du sage, celle qui s’origine dans le silence, l’arrière-plan, et qui pointe vers ce même silence, elle, vibre en moi, en écho à ma nature véritable. Chez le sage, tel un instrument de musique bien accordé, la parole, vibration parmi d’autre vibration, résonne à ce que je suis. Joyeusement vôtre et bel été!