La voie

Supposons qu’il y ait une voie pour parvenir à la Connaissance, ce serait la Connaissance même. Comment en effet, la luminosité qui repose en ce qui est lumière par soi-même pourrait-elle venir d’ailleurs?
La réalité de la Conscience resplendit de son propre éclat. Dès lors, à quoi bon des procédés logiques aptes à la faire connaître? Si elle ne resplendissait pas ainsi, l’univers, privé de lumière,  ne se révèlerait pas puisqu’il serait inconscient.
Toutes les voies, qu’elles soient internes ou externes, dépendent de cette Conscience. Comment serviraient-elles à en révéler l’accès?
Laisse là les concentrations. Sur quoi, en vérité, porte ta concentration?Examine-le par toi-même. Te concentrer sur la plénitude n’est évidemment pas possible; te concentrer sur ce qui n’est pas la plénitude ne permet pas d’obtenir la véritable nature.

Abhinavagupta, Tantràloka

IMG_3753Le sentier, que l’on distingue, nous guide vers Evolène. Retour à la maison, à ce que je suis. La balade a été belle, la beauté est partout.