Exister en tant qu’individu séparé constitue la totalité du problème

» Exister en tant qu’individu séparé constitue la totalité du problème. Toutes ces choses, la complaisance dans les divers sens, les lectures, la recherche du savoir, de plaisir, tout est lié à cela. Lorsque tout cela s’évanouit, aucun problème ne subsiste.  La béatitude que vous ressentez alors est la véritable béatitude. Il ne s’agit  cependant  pas ici d’une suppression des activités. Faites ce que vous voulez, mais n’oubliez jamais la réalité, ne perdez jamais de vue ce que vous êtes vraiment. Vous n’êtes pas le corps, vous n’êtres pas la nourriture, vous n’êtes pas ce souffle de vie (prana). Tout ce qui et apparu est un état et, en tant que tel, doit disparaître ».

Voilà qui est dit, incisif et tranchant, par un des plus grands maîtres du 20ème siècle, Nisargadatta Maharaja.