« Ainsi, ne te fais pas de soucis inutiles ».

« Ah ! tout est essence très pure éprouvée par soi-même. Ainsi, ne te fais pas de soucis inutiles. » Voilà pour la proposition bienveillante du sage, dont nous devons la traduction en français à Lilian Silburn.