Thérapeutes – coaches

Reconnaissons-le d’emblée, je ne suis ni thérapeute, ni coach. Je n’en ai pas les compétences. Un bon thérapeute c’est un thérapeute qui s’oublie soi-même quand il est avec sont patient. Il est totalement ouvert à l’autre. Il se donne à l’écoute. Et l’écoute qu’il offre à son patient va résonner à l’écoute du patient. Car ce qui soigne c’est l’écoute. Permettre au patient de se donner à son écoute, de la faire vivre. Voilà qui est l’essentiel de la thérapie.

Ceci posé, je connais des personnes qui peuvent aider l’autre et qui justement offre une telle écoute. Ils approchent la chose en dehors du paradigme moderne, sans se rassurer en s’appuyant sur une approche émancipatrice qui prétendrait qu’un prétendu individu libre aurait quelque chose à faire pour pouvoir enfin sortir d’une situation qui le ferait souffrir. Sentir le manque. Vivre le manque. Ecouter.

Penser que cela ira mieux demain, si je fais ceci ou cela, c’est un ajournement, c’est ne pas voir que dans l’instant, la joie est là, déjà toujours vibrante. Et alors on est maladroit, gauche. On cherche à être autre chose que ce que l’on est. Vouloir autre chose, c’est misérable, c’est un peu vulgaire aussi, c’est un sacrilège envers Dieu. Qui suis-je pour penser mieux que Dieu ce qui est juste? Cela ne veut pas dire quel ne faut pas aider, selon ces capacités, on fait ce que l’on a à faire.

Thérapie comme accompagnement, comme écoute. Ces thérapeutes sont:

Severin Berz http://www.severinberz.ch
Sophie Mégard http://sophie.megard.ch/fr/
Mathieu Richter http://www.pratibha.ch

Pour Nisargadatta, l’ultime guérison c’est d’arrêter de se prendre pour le corps, de se prendre pour une personne. Avec ce que je vis, l’ultime guérison c’est aussi me seble-t-il de se donner à l’intensité, à l’émotion. L’intensité brûle tout commentaire psychologique, toute qualification (j’aime/j’aime pas, je veux/je ne veux pas). Je sens la peur, la tristesse. Et j’en suis libre. Et en poète je m’offre à la joie de dire avec des mots la tristesse car j’en suis libre, je joue avec .. l’aime totalement ma tristesse. Je laisse vivre la joie.