Yoga en entreprise

IMG_3786

JOIE ET CREATIVITE
Que peut-on faire, si l’on occupe la charge de responsable des ressources humaines, pour que l’entreprise puisse participer d’un mieux vivre? Ce pourrait être une question que vous vous posez et, dans ce cas, le yoga proposé ici participe d’une réponse à la possibilité d’avoir des employés, peut-ête pas forcément heureux au travail, mais en tout cas, plus détendu et souvent plus créatif, ce qui concourent indiscutablement à une meilleure « ambiance » au travail – c’est déjà ça – et possiblement à une plus grande efficacité du service offert par l’entreprise pour ces clients, quelque que soit l’entreprise, quelque soit le client.

DE PAS ETRE DUPE
Franchement, ne sommes-nous pas autre chose de grands enfants, droit comme des poteaux, gymnastique suédoise, à lever les bras et en imaginant qu’en faisant cela ca va aller mieux dans ma vie? Ne pas être dupe. Voir le faux en nous. Laisser vivre le pressentiment d’autonomie qui nous habite et qui se révèle si l’on est totalement ouvert aux situations de la vie.

VIVRE HEUREUX DANS UN QUOTIDIEN EN CRISE
Alors même que nous serions en plein dans une société du confort, de l’abondance et du loisir, les exigences de l’économie mondialisée (compression des coûts, flexibilité accrue) qu’organise un cadre urbain de plus en plus diffus/dilué, parfois menaçant (nuisances urbaines diverses et multiples) et souvent chronophage (accroissement de la durée des déplacements journaliers), occasionnent choques physiques et psychiques qui affectent chacun d’entre nous dans notre quotidien.
Peut-on vivre heureux dans un monde en crise, celui de l’irruption de Gaïa, celui des crises économiques, politiques et sociales ? Comment être heureux dans un monde qui porte l’argent comme étalon universelle du bonheur humain (le fameux PNB) ? Le yoga pour laisser vivre le pressentiment d’autonomie vis-à-vis d’un monde en crise. Se rendre libre d’un monde qui marche sans dessus dessous.

JOIE ET CREATIVITE
Que peut-on faire, si l’on occupe la charge de responsable des ressources humaines, pour que l’entreprise puisse participer d’un mieux vivre? Ce pourrait être une question que vous vous posez et, dans ce cas, le yoga proposé ici participe d’une réponse à la possibilité d’avoir des employés, peut-ête pas forcément heureux au travail, mais en tout cas, plus détendu et souvent plus créatif, ce qui concourent indiscutablement à une meilleure « ambiance » au travail – c’est déjà ça – et possiblement à une plus grande efficacité du service offert par l’entreprise pour ces clients, quelque que soit l’entreprise, quelque soit le client.

S’accepter, ou plutôt se voir, se sentir, tel que l’on est. Et peut-être en rire.

IMG_3785

LACHER PRISE
Bouger le corps. Vider la tête participe d’un désencombrement qui ouvre à une forme de légèreté et de mieux vivre. Puisque la joie n’est pas dans la situation — tel est du moins l’enseignement de tout enseignant de yoga sérieux — et qu’il s’agit de mieux regarder pour voir (voir mon fonctionnement et ce qui me limite, ce qui fait que je veux toujours autre chose que ce qui est là) alors, oui, le yoga comme écoute, ressenti tactile du corps, participe d’une apprentissage de qui je suis et ouvre au bonheur qui est déjà là. On peut se décontracter.

Ainsi désencombré, la créativité qui est en nous peut s’exprimer de façon diverses et multiples, pour le bien de soi-même et des autres.

Yoga -> créativité -> innovation -> avantages compétitifs et concurrentiels -> attractivité vis-à-vis des emplois d’excellence et des clients. Est-ce vrai? A tester.

REPONSE A VOS BESOINS SPECIFIQUES
Pratique vivante où tradition s’accorde avec transmission et transposition dans le contexte spécifique de l’élève, le yoga est tout sauf figé dans sa formulation. Tel est sans conteste la force du yoga, un art traditionnel — un art faut-il le rappeler qui ne sert rien sinon à célébrer la vie —  que de pouvoir répondre aux besoins d’une sociétés, la nôtre, pourtant bien éloignées temporellement et géographiquement du cadre d’origine dont il est issu.

Au début du 20ème siècle de maitres indiens ont traversé l’Atlantique pour accomplir ce qu’ils avaient à accomplir, offrant à l’Occident la connaissance du yoga. De cela, il s’agit d’en être reconnaissant. Le yoga comme remerciement à la vie.